Partagez | 
 

 ♐ contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
▪︎ I A M Y O U R G O D ▪︎


› messages : 52
› pseudo : zodiac
› avatar : unknown
› credits : (avatar) Unicorn. (signature) Alaska. (icônes) La Cléopâtre.

› age : i was there even before there was nothing, i am oldest than the silence.

MessageSujet: ♐ contexte   Mar 29 Déc - 22:38


fate
Fate is the product of all the experiences and decisions we have made in our lives. Fate is inevitable but is not predetermined.
"We are the once who make our own fate, we should not hold on to it. What you can do now can determine what you may have for tomorrow."

Sarah, 15 ans.

La dernière chanson de Justin Bieber tournant en boucle dans ses écouteurs, Sarah avançait dans les couloirs en direction de la machine automatique. Elle n’avait pas classe pendant une heure et avait une petite envie d’oréos. Sa meilleure amie n’étant pas présente sur le moment présent pour lui interdire ces sucres nuisibles à sa silhouette, la jeune adolescente se laissa tenter par l’appel de la gourmandise. Arrivée devant la machine, elle eut toutefois un moment de doute en se demandant si elle risquait vraiment de grossir et si c’était le cas, peut être bien que Nick, le garçon qui lui plaisait temps, ne la remarquerait jamais. L’adolescente regarda son téléphone d’un air pensif, il était exactement 11:11 AM. « Salut Sarah ! » Nick se trouvait à ses côtés. « Tu achètes quelque chose ? » Son cœur battait alors à cent à l’heure. Il connaissait son nom ! Il venait de prononcer son nom ! Le sien, à elle ! Et quelle coïncidence, pile quand elle pensait à lui. Et ne dit-on pas que lorsque l’heure affiche les mêmes chiffres quelqu’un pense à vous ? Ou est-ce qu’ils vous aiment ? Serait-ce là un signe du destin ? Ou un hasard de circonstances ? Elle devait à tout prix en parler à sa meilleure amie !


Millicent, 62 ans.

Tous les mercredis matins depuis deux mois déjà, Millicent se rendait chez Madame Irma, sa voyante personnelle. Depuis la mort de son mari cinq ans auparavant, cette dame se sentait seule. Elle avait alors commencé à envahir la vie de sa fille pour combler ce manque. Cette dernière lui avait donc alors conseillé de rencontrer un nouvel homme pour se changer les idées. Après réflexion, et conseils d’une amie, Millicent avait décidé de prendre rendez-vous chez une voyante de renommée. Assise à la table au centre de cette petite pièce sombre qui sentait l’encens, Millicent observait Madame Irma tirer les cartes. « Alors ? Vais-je rencontrer quelqu’un ? » « Hm… Je vois là un gros tournant dans votre vie. Les cartes me disent que si vous mangez du poisson cette semaine, il y a de grandes possibilités que la chance vous sourit. » Millicent sortit de son rendez-vous avec un grand sourire aux lèvres et se rendit directement au marché pour s’acheter du poisson, elle espérait y rencontrer son prochain intérêt amoureux.


Bobby, 36 ans.

Comme si se prendre les pieds dans le rebord de la douche ne suffisait pas, la douleur était déjà assez peinant ainsi, Bobby venait en plus de se brûler en prenant une gorgée de son café. Serait-ce le karma qui se liguait contre lui pour le punir de s’être réveillé en retard aujourd’hui ? Ou alors était-ce parce qu’il avait passé une grosse partie de la nuit à regarder des vidéos interdites aux moins de dix-huit ans sur l’ordinateur ? Ruminant sa douleur tout en buvant de l’eau froide qui lui donna mal aux dents, Bobby repensait à ce que sa copine lui avait reproché. Pardon, son ex-copine. Elle avait rompu avec lui deux semaines auparavant parce qu’elle le considérait trop enfantin et lui reprochait de regarder trop de vidéos -18 lorsqu’il pouvait l’avoir elle. C’est sur, tout avait démarré à cause d’elle ! Bobby en était convaincu, elle lui avait jeté le mauvais œil ! Et cette théorie ne fut que confirmée lorsqu’il renversa en plus de la confiture sur sa cravate toute neuve. « Génial ! » À ce stade, Bobby songeait à se faire passer pour malade et à retourner au lit, mais il savait que ce n’était pas envisageable. Il arracha rageusement sa cravate pour la changer, oublia son petit déjeuner et partit pour le travail de très mauvaise humeur. C’est certain, cette journée s’annonçait mal !


Tom, 8 ans.

« Invite donc un de tes camarades à jouer avec toi. » Lui avait dit sa maman ce matin là en le déposant à l’arrêt de bus. Tom n’était pas spécialement emballé par cette idée. Aucun des enfants ne voulait jouer avec lui depuis qu’il avait intégré cette nouvelle école. Ils disaient tous qu’il était bizarre. C’est vrai qu’il n’aimait pas tellement jouer au ballon comme tous les autres enfants, c’est vrai aussi qu’il portait un chapeau différent chaque jour. Tom possédait la plus incroyable collection de chapeau qu’un enfant puisse imaginer. C’était un petit garçon calme, timide et qui préférait jouer tout seul à des jeux intellectuels. Qu’il s’agisse de construire des choses incroyables ou encore de jouer aux échecs, ou même au solitaire, il y prenait beaucoup de plaisir. Il savait très bien ce que les autres enfants pensaient de lui, mais il ne s’en souciait pas. Tom était heureux comme ça, il ne ressentait pas le besoin de devoir changer pour plaire aux autres enfants qui ne faisaient pas l’effort de le comprendre.


Emily & Jane, 23 et 26 ans.

« Penses-y une seconde enfin, tu rentrais du boulot en vélo. Chose que tu fais chaque jour et il ne se passe jamais rien sur ton trajet. Et là BIM, tu renverses ce gars super mignon alors qu’il traversait devant toi sans regarder. C’est un signe j’te dis enfin Jane ! » Ladite Jane leva les yeux au ciel en soupirant. Sa petite sœur l’agaçait à toujours essayer de la convaincre que les signes et le destin existaient et jouaient un rôle maitre sur nos vies. « Emily, stop. Je t’ai déjà dit que si je lui ai rentré dedans c’est parce qu’il ne regardait pas. Ça n’a rien à voir avec des signes. » « Pourquoi refuses-tu d’y croire ? » « Je crois en ce que je peux toucher et voir, ce qui se prouve. Pas des âneries infantiles. » Sa cadette Emily avait toujours été une grande croyante en le destin, les signes, le grand amour, elle baignait littéralement dans le monde de Disney. Jane, de son côté, était plus sceptique, plus terre à terre et ne se laissait pas remplir le cerveau par des bêtises de ce genre. Depuis toujours, c’était une conversation qui revenait très souvent entre les deux sœurs. « Si tu le recroises, alors tu dois admettre que c’est un signe du destin ! » « Non. Il n’y a pas de destin, tu es maitre de ton avenir. Le karma ou que sais-je n’a rien à voir là-dedans. » « Pfff… pessimiste. » « Optimiste. »





Tout le monde a une approche différente du destin. Certains pensent qu’une bonne étoile veillent sur eux, que tout est écrit à l’avance, d’autres au contraire ont un esprit plus scientifique et ne croient pas un instant à toutes ces histoires. Chaque personne perçoit la vie d’une manière différente, que l’on soit sur Terre pour reproduire les erreurs de nos ancêtres ou les améliorer, une chose est sûre, vous seul et seulement vous pourrez décider de quoi demain sera fait. L’alignement de vos étoiles jouera-t-il en votre faveur ?



WELCOME TO PITTSBURGH!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

♐ contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In Their Footsteps :: GIVE ME SOMETHING THAT I CAN BELIEVE IN :: ϟ let's start with the rules-